Skip to main content
It looks like you're using Internet Explorer 11 or older. This website works best with modern browsers such as the latest versions of Chrome, Firefox, Safari, and Edge. If you continue with this browser, you may see unexpected results.

French: Improve Your Writing

Dix types de mots de transition

1. Addition et progression  

Par conséquent, pour cette raison, parce que, en raison de, car, donc, ainsi, comme, puisque, vu que, étant donné que, sous prétexte que, d’autant plus que, par suite, dès lors, de ce fait, c’est pourquoi, de sorte que, de façon que, si bien que, faute de, sous l’effet de 

2. Cause et conséquence 

Par conséquent, pour cette raison, parce que, en raison de, car, donc, ainsi, comme, puisque, vu que, étant donné que, sous prétexte que, d’autant plus que, par suite, dès lors, de ce fait, c’est pourquoi, de sorte que, de façon que, si bien que, faute de, sous l’effet de 

3. Comparaison 

De la même manière, de la même façon, au contraire, similaire à, plutôt que, comme, tel, pareil à 

4. Opposition 

En outre, cependant, or, même si, bien que (+subjonctif), on pourrait aussi penser que, au contraire, plutôt que, pour autant, mais, alors que, par ailleurs, X met en évidence le paradoxe suivant, tandis que, excepté que, sauf que  

5. Condition  

Au cas où, à supposer que, pour que peu, pourvu que, à moins que, à condition que, quand bien même, sinon, à défaut, en admettant que 

6. Exemple 

Par exemple, pour illustrer, pour démontrer, notamment, concrètement, tel que, dans ce cas, en particulier, de même, en général 

7. Appuyer un argument 

En effet, plus particulièrement, en particulier, concrètement, plus explicitement, en vue de, dans ce but, à cette fin, à cet effet, dans le but de, afin de 

8. Suite logique 

Pour commencer, dès lors, premièrement, deuxièmement, troisièmement, d’après 

9. Conclusion  

En conclusion, pour conclure, finalement, dans les cas, pour résumer, après tout, en fin de compte, donc, enfin, en dernier lieu, en somme, en définitif, pour toutes ces raisons 

10. Temps 

Récemment, de nos jours, durant, finalement, plus tôt, bientôt, simultanément, en même temps, à l’époque, auparavant, à l’origine, alors que, pendant ce temps, au début 

Exemple de paragraphe : courte introduction d’un sujet de recherche 

Les roses font parties des plantes ornementales les plus désirées sur le marché horticole. Cependant, la présence de nombreux agents pathogènes et les hivers froids rendent leur culture difficile pour les professionnels et les jardiniers amateurs. Pour cette raison, la résistance au froid hivernal et la résistance aux maladies sont considérées comme les traits prioritaires par les programmes de sélection variétale des roses de jardin. Néanmoins, les consommateurs demandent toujours des roses colorées, belles et parfumées. Combiner au sein d’une même rose de nombreux traits, tels que la résistance au froid, la résistance aux maladies et les traits agronomiques et esthétiques, est un véritable défi pour les sélectionneurs.

L’existence et la disponibilité de variabilité génétique constituent un prérequis essentiel à la création de roses de qualité qui répondent aux exigences des consommateurs. De plus, il est impératif de commercialiser les nouveaux rosiers dans des délais bien définis afin de maintenir la compétitivité du marché horticole. Ainsi, il est primordial de comprendre les mécanismes génétiques qui contrôlent les traits d’intérêts majeurs pour optimiser les stratégies de sélection variétale. Dans ce sens, le développement des marqueurs moléculaires chez les roses permettrait la caractérisation de nombreux gènes impliqués dans la résistance aux maladies et la résistance au froid. Par conséquent, ce projet de recherche vise l’étude de la résistance aux maladies et de la résistance au froid hivernal chez les roses de jardin, aux niveaux phénotypique, moléculaire et génétiques, et le développement de marqueurs moléculaires.

Exemple de paragraphe : Commenter des résultats de recherche

D’après les analyses de phénotypage menées suivant la méthode d’inoculation de feuilles détachées sur les quatre rosiers A, B, C et D, cinq isolats différenciaient les rosiers A et C des rosiers B et D. En effet, les rosiers A et C n'ont montré aucun symptôme tandis que les rosier B et D ont été infectés par les cinq isolats testés. Cependant, bien que les rosiers B et D soient tous deux sensibles aux agents pathogènes, la taille des lésions varie entre rosiers et isolats testés. La figure 1 indique que les lésions causées par l’isolat 2 sur les feuilles du rosier D sont moins étendues que les lésions causées par les quatre autres isolats. De même, la figure 2 indique que les lésions causées par l’isolat 3 sur les feuilles du rosier B sont moins étendues que les lésions causées par les quatre autres isolats. Ces résultats suggèrent que les rosiers A et B sont des sources de résistance totale aux agents pathogènes testés, alors que le rosier D représente une source partielle de résistance à l’isolat 2 et le rosier B une source partielle de résistance à l’isolat 3. Pour conclure, les rosiers D et B pourraient constituer une nouvelle source de résistance à la maladie étudiée.

Suggest an edit to this guide

This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License.