Skip to main content
It looks like you're using Internet Explorer 11 or older. This website works best with modern browsers such as the latest versions of Chrome, Firefox, Safari, and Edge. If you continue with this browser, you may see unexpected results.

French: Improve Your Grammar

Les six constructions

Cette fiche peut servir de référence pour la bonne construction des phrases en français. Bonne lecture !

Source : Adeline Lesot (2010) Bescherelle Le francais pour tous, Editions Hatier.

  1. La phrase verbale : la phrase simple et la phrase complexe
  2. La phrase non verbale
  3. La phrase constituée seulement d’un groupe verbal
  4. Les types de phrases : déclarative, exclamative, impérative et interrogative
  5. La forme négative
  6. Les propositions

1. La phrase verbale : la phrase simple et la phrase complexe

Une phrase est souvent constituée de deux groupes principaux : le groupe nominal sujet et le groupe verbal.

Exemple: Les rosiers sauvages poussent dans nos forêts. « (guillemet ouvrant)Les rosiers sauvages(guillemet fermant) » remplissent la fonction de groupe nominal sujet et « (guillemet ouvrant)poussent dans nos forêts (guillemet fermant) » remplissent la fonction de groupe verbal. 

La phrase simple contient seulement ces deux groupes ; on dit qu’elle est constituée d’une seule proposition.

Exemple : Les roses sont cultivées dans la région de Niagara. 

La phrase complexe, quant à elle, est constituée de plusieurs propositions, elles-mêmes constituée de deux groupes principaux.

Exemple : Les roses sont cultivées dans la région de Niagara car le microclimat leur est favorable. 

Dans cet exemple, « (guillemet ouvrant)Les roses sont cultivées dans la région de Niagara(guillemet fermant) » constitue la proposition principale. « (guillemet ouvrant)le microclimat leur est favorable(guillemet fermant) » constitue la seconde proposition. Ici, les deux propositions sont connectées par une conjonction de coordination « (guillemet ouvrant)car (guillemet fermant)».

2. La phrase non verbale

La phrase non verbale ne comporte pas de verbe conjugué. Elle peut s’organiser autour d’un nom. On l'appelle alors la phrase nominale.

Exemple : Beau travail ! 

La phrase nominale est souvent employée dans les journaux (left paren)(Exemple : L'adaptation au changement climatique)(right paren), les avertissements (left paren)(Exemple : Sortie de secours) (right paren)ou les slogans (left paren)(Exemple : La science pour une vie meilleure)(right paren)

3. La phrase constituée seulement d’un groupe verbal

La phrase constituée seulement d’un groupe verbal emploie le verbe à l’impératif ou à l’indicatif.

Exemple : Avancez !

Ce genre de phrase se retrouve aussi beaucoup dans les recettes de cuisine. Exemple : Incorporez le lait au mélange de farine et sucre. 

4. Les types de phrases

Il existe trois types de phrases dans la langue française : la phrase déclarative, la phrase impérative, la phrase exclamative et la phrase interrogative. 

Exemples : 

  • Le chat mange la souris. (left paren)(phrase déclarative)(right paren)
  • Mangez vos légumes. (left paren)(la phrase impérative)(right paren)
  • Ce qu’on s’amuse ici ! (left paren)(la phrase exclamative)(right paren)
  • As-tu mangé tes légumes ? (left paren)(la phrase interrogative)(right paren)

La phrase interrogative peut être totale lorsqu’elle appelle une réponse par oui ou par non, ou partielle lorsqu’elle appelle une réponse plus élaborée.

Exemples :

  • Es-tu allé à l’école aujourd’hui ? (left paren)(la phrase interrogative totale)(right paren)
  • Quand iras-tu à la piscine ?  (left paren)(la phrase interrogative partielle)(right paren)

Enfin, la phrase interrogative peut se construire de différentes façons :

1. par inversion simple

Exemple : Veux-tu appeler maman ?

2. par inversion complexe

Exemple : L’étudiante ira-t-elle en classe de biologie ce matin ?

3. par «(guillemet ouvrant) est-ce que »(guillemet fermant)

Exemple : Est-ce que tu veux appeler maman ? 

5. La forme négative

La phrase négative se construit la plupart du temps avec deux éléments: «(guillemet ouvrant) ne »(guillemet fermant) et «(guillemet ouvrant) pas »(guillemet fermant)

Exemple : Je ne fais pas mes devoirs. 

L'élément « (guillemet ouvrant)pas »(guillemet fermant) peut-être remplacé par plus, jamais, rien, aucun, nul, ...

Exemple : Personne ne veut aller au zoo dimanche.  

« (guillemet ouvrant)Ne »(guillemet fermant) est indispensable dans une phrase négative. Cependant, dans certains cas, «(guillemet ouvrant) pas »(guillemet fermant) peut être omis. C’est le cas avec les verbes pouvoir, savoir, oser et cesser suivis d’un verbe à l’infinitif et lorsque «(guillemet ouvrant) ne »(guillemet fermant) est employé avec «(guillemet ouvrant) que »(guillemet fermant) au sens restrictif. 

Exemples :

  • Il a beaucoup d’humour, je ne pouvais cesser de rigoler.
  • Les enfants n’ont mangé que deux bonbons.

6. Les propositions

La proposition indépendante 

La proposition indépendante est organisée autour d’une action principale autour du verbe et ce suffit à elle-même. 

Exemple : J’aime la mousse au chocolat.

Elle peut cependant être connectée à une autre proposition indépendante par coordination avec une conjonction de coordination ou un adverbe de liaison ou juxtaposition. 

Exemples :

  • Je suis gourmande et j’aime la mousse au chocolat. Dans cet exemple, "et" est une conjonction de coordination. 
  • Ramenez un stylo et un cahier : les ordinateurs de la salle de classe sont en panne. Dans cet exemple, les deux points servent à juxtaposer. 

La proposition incise

La proposition incise est une proposition indépendante qui est placée dans une phrase au discours direct pour indiquer qui parle. Le sujet est toujours inversé

Exemple : N’oubliez pas la tombola de jeudi, ajoute-t-elle.

La proposition subordonnée 

La proposition subordonnée est dépendante d’une proposition principale qui, elle, est indépendante. L’ensemble forme une phrase complexe.

Exemple : Dès que je sens l’odeur du chocolat (left paren)(proposition subordonnée)(right paren), ma bouche s’alive de plaisir (left paren)(proposition principale)(right paren)

Il existe différents types de propositions subordonnées : conjonctive, relative, interrogatives indirectes, et infinitives participiales. 

Suggest an edit to this guide

This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License.